THERAVADA


THERAVADA
THERAVADA

THERAV DA

Du vivant du Buddha, les disciples s’affrontaient déjà à propos de l’interprétation à donner à tel ou tel de ses enseignements. Ces querelles prirent plus d’ampleur encore après sa mort et l’histoire du bouddhisme primitif est celui de luttes idéologiques, que des conciles essaient d’apaiser. Cependant, par-delà le clivage entre sectes rivales, on voit apparaître au cours des siècles une véritable scission entre deux grands courants auxquels on donne, à partir du Ve siècle (soit près d’un millénaire après la prédication du Fondateur), les noms de Mah y na (mah y na : «Grand Moyen de progression» ou, selon une moins bonne traduction, «Grand Véhicule») et de H 稜nay na (h 稜nay na : «Petit Moyen de progression», ou «Petit Véhicule»). Cette dernière appellation se veut méprisante: elle a été forgée par les tenants du Mah y na pour marquer que leur façon d’interpréter la Parole du Buddha était supérieure à celle de leurs adversaires. Par réaction contre cette attitude, les adeptes du H 稜nay na s’affirment alors comme étant les therav dins, «ceux qui suivent l’enseignement des Anciens» (de therav da : «opinion des anciens»). À y regarder de près cependant, on s’aperçoit que le Therav da coïncide essentiellement avec l’École de Ceylan, qui s’appuie sur le Canon scripturaire en p li. Il y a à cela des raisons historiques: le déclin rapide du bouddhisme dans le sud de l’Inde isole l’île de Ceylan, qui est au contraire devenue entièrement bouddhiste et où fonctionnent de nombreux centres d’enseignement et de recherche. Le Mah y na cependant triomphe dans le Nord, avant d’être à son tour éliminé par le brahmanisme. Dès lors, le H 稜nay na se résorbe dans le Therav da singhalais, qui n’en était à l’origine qu’une variante parmi d’autres, tandis que le Mah y na, chassé de l’Inde septentrionale, gagne l’Asie centrale, la Chine, le Japon. Cette histoire des doctrines se marque aussi dans la diffusion du bouddhisme dans le Sud-Est asiatique: les missionnaires, utilisant les lignes maritimes commerciales qui unissaient le pays tamoul et l’île de Ceylan à la Birmanie, la Malaisie, l’Indonésie, propagèrent d’abord le bouddhisme des sectes primitives, puis, tout à fait au début de l’ère chrétienne, une forme de Mah y na. Ensuite, après une période d’éclipse, le Therav da lui-même est prêché dans toute l’Asie du Sud-Est, où il devint (il l’est resté encore de nos jours) religion nationale (Birmanie, Thaïlande, Laos, Cambodge) comme à Ceylan, cependant qu’en Malaisie et en Indonésie a triomphé l’islam.

Quant aux doctrines, le Therav da se caractérise par son dépouillement (d’aucuns diraient sa sécheresse); on s’en tient à l’essentiel du message du Fondateur: la prise de conscience de la misère de l’existence, la certitude que cette misère réside dans le désir, la croyance dans le salut conçu comme l’extinction de tout désir (la délivrance). Aussi, il faut mener une vie de dépouillement, devenir un «saint» (arhant ), un être sans attaches, c’est-à-dire, finalement, se faire moine mendiant (en p li: bhikkhu ); mais, puisqu’il s’avère que tous ne se sentent pas appelés à cet état, la pratique s’est développée de persuader les fidèles laïques de faire retraite de temps à autre dans les monastères, lesquels s’enrichissent de donations substantielles. Le Therav da reste bien implanté à Ceylan et dans toute l’Asie du Sud-Est.

Theravada
V. bouddhisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Theravada — (Pāli: थेरवाद theravāda (cf Sanskrit: स्थविरवाद sthaviravāda ); literally, the Teaching of the Elders , or the Ancient Teaching ) is the oldest surviving Buddhist school. It is relatively conservative, and generally closest to early Buddhism… …   Wikipedia

  • Theravada — Theravāda es una de las 19 escuelas nikaia que formaron el budismo original. Se desarrollaron en la India durante los siglos subsecuentes a la muerte de Buda (420 368 a. C.). El nombre theravāda significa ‘la palabra [doctrina] de los… …   Wikipedia Español

  • Theravāda — Saltar a navegación, búsqueda Theravāda es una de las dieciocho (o veinte) escuelas Nikaya que formaron el budismo original. Éstas fueron desarrolladas en la India durante los siglos subsecuentes a la muerte del Buda. El nombre Theravāda denota… …   Wikipedia Español

  • Theravada — es una de las dieciocho (o veinte) escuelas Nikaya que formaron el budismo original. Estas fueron desarrolladas en la India durante el siglo subsecuente a la muerte del Buda. El nombre de la secta denota el significado de aquellos que apoyan las… …   Enciclopedia Universal

  • theravada — THERAVÁDA s. v. hinayana. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  THERAVÁDA s. f. hiuayana. (< sanscr. theravada) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • theravada — (izg. teraváda) ž DEFINICIJA fil. rel. nauk ranog budizma, održao se u zajednicama na Šri Lanki i Indokini, usp. hinajana ETIMOLOGIJA pali theravāda ← skr. sthavīravāda: govor starih učitelja …   Hrvatski jezični portal

  • Theravada — [ther΄ə vä′də] n. a major form of Hinayana Buddhism, which emphasizes asceticism, contemplation, and the monastic life …   English World dictionary

  • Theravada — Dagoba (Colombo, Sri Lanka) …   Deutsch Wikipedia

  • Theravada — Bouddhisme theravāda Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Ja …   Wikipédia en Français

  • Theravâda — Bouddhisme theravāda Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Ja …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.